2024 r7 we auvergne murol 24 26 mai 1

Samedi 15 Juin 2024 Marche Nordique:Rdv 9h forêt de Vallin 

Affiche pique nique 2024affiche-pique-nique-2024

 

 

 

 

https://isere.ffrandonnee.fr/   

Rando  en  Chambaran  2 Avril  2023

Le programme semblait alléchant : une balade de 18.4 km et 258 m de dénivelée dans les Chambaran. Je me faisais une joie de marcher avec un joli soleil printanier dans les bois et de découvrir la chapelle St Alban. Ça c’était la théorie… En réalité, l’animateur ne s’était absolument pas préoccupé de la météo avec les autorités compétentes (qui au ciel s’occupe de cela d’ailleurs ?) et c’est sous la pluie que nous avons démarré vers 9h25. Il était difficile de se reconnaître entre nous, il fallait se rappeler qui avait un poncho jaune, ou bien rouge ou encore bleu, Denise, comme d’habitude s’est faîte remarquer avec un parapluie rouge !   Pour commencer, Alain nous a expliqué ce que c’était que ces « baignoires » que nous avons rencontré sur le chemin. Moi, le mot « baignoire » me faisait plutôt penser que j’étais dedans justement tant j’étais mouillé. Passons… Puis nous sommes allés à la tourbière de la Combe des Planchettes où j’ai entendu parler de droséra et de libellules. Une véritable arnaque ! Je n’ai rien vu de tout cela, je n’ai même pas vu la tourbière… C’est tout dire ! Après une pause, Alain nous a fait quitter le chemin balisé pour prendre une descente raide. J’ai compris pourquoi, il tenait absolument à nous faire traverser un ruisseau pour tester l’étanchéité de nos chaussures. Opération réussie, personne ne s’est mouillé les pieds ! La pluie ayant légèrement cessé, la promenade est devenue plus agréable sauf que nous avons passé notre temps à éviter de glisser et à contourner les flaques d’eau. Au début, je les ai comptées mais quand j’ai dépassé 1000, j’ai arrêté de compter ! A partir de la Bâtie, le chemin et le temps était meilleur. Nous sommes passés au Château Rocher où il y avait des tables et des chaises à l’abri. Je me faisais une joie d’y manger vu qu’il était midi. Mais non, il a fallu repartir…
La faim et la fatigue se faisait sentir... La preuve, quelques personnes ont fait un dérapage non contrôlé pour se retrouver les fesses dans les branches de mélèzes mais elles n’ont même pas réussi à se salir ! Alors que je n’y croyais plus, l’estomac dans les talons et l’aiguille de ma montre sur 13 heures ; j’ai entendu dire que nous allions manger. Ouf ! Ce n’était qu’une cabane de chasseurs où nous étions serrés comme des saucisses. Personne n’a eu l’idée d’allumer la cuisinière. Heureusement à la fin du repas nous avons fait un karaoké spontané mais ce n’était que des mélodies de chanteurs morts. Allez savoir pourquoi ? Même si j’ai une petite idée ! Une heure plus tard, nous sommes repartis et, enfin, j’ai découvert la chapelle St Alban et puis nous sommes repartis. Un peu plus loin, c’est Marguerite qui a glissé mais elle est tombée à quatre pattes et n’a même pas réussi à se salir. Décidemment ! Nous avons ensuite, trouvé sur notre chemin un petit abri carré mais inutile vu qu’il ne pleuvait plus ! Nous sommes repassés à la Bâtie et miracle… nous avons retrouvé le parking. Après tous ces tours et détours, Alain n’a pas réussi à nous perdre ! La fin de balade a été  agrémentée de délicieux chocolats. Merci Carine !
Au final, 17 SUPER courageux ont fait l’itinéraire prévu qui serait à refaire AVEC DU SOLEIL !!!
Quel est le râleur qui a écrit ce pamphlet ? Ce ne peut-être qu’un personnage imaginaire car il n’y a PAS de râleurs à l’ALEP Plein Air !
 

 

Date de dernière mise à jour : 03/04/2023

Vous devez être connecté pour poster un commentaire